MON INSTALLATION ACTUELLE

 

MON INSTALL (2007)

 

Sources audio

lecteur CD
ROTEL RCD971 tweakée

(2004)

Une platine de haute qualité, par un de mes fabricants favoris. Pour aller encore plus loin, cette platine a été modifée. Son horloge interne a été remplacée par une autre plus précise, et son étage de sortie analogique par un montage en classe A. Une alimentation a dû être rajoutée (il n'y a plus beaucoup de place à l'intérieur maintenant!). Ainsi, disparaît une petite brillance que la 971 avait dans le haut du spectre et que mes Triangle pouvaient amplifier. Le résultat est vraiment de haute volée, et enterre la Marantz CD6000 OSE LE que j'ai dans mon bureau et l'impressionnante Onkyo Integra DX6800 que j'avais dans mon salon auparavant. La musique coule, chaleureuse, riche en détail, sans aucune agressivité, et pour le plus grand plaisir des oreilles et de l'esprit! Combinée au Sherwood P965, le relief sonore obtenu sur certains CD est vraiment impressionnant...
Platine K7 YAMAHA K540

(1986)

Une très bonne platine malgré ses deux têtes, increvable, et qui m'a fait des enregistrements fantastiques... depuis 20 ans!

Sources audio/vidéo

Lecteur DVD
Panasonic S97 MZ

(2005)

J'ai longuement hésité avant d'acheter mon nouveau lecteur DVD. Il me fallait un lecteur avec sortie YUV progressive et HDMI pour alimenter mon projecteur. Je voulais de la qualité, comme mon Pioneer 717. Il n'y avait que deux modèles qui me plaisaient vraiment: le Pioneer 868 et le Denon 3910. Mais aucun n'était parfait, et leur prix était vraiment trop élévé. Je n'avais plus trop envie d'investir à nouveau 1000 Euros dans un lecteur, surtout s'il a des défauts importants. Alors j'ai choisi une solution d'attente: un Panasonic S97, trois fois moins cher que le 3910. En vidéo, la qualité est vraiment très bonne, la différence avec le Pioneer 717 est flagrante. En audio, ma foi... heureusement que j'ai un lecteur de CD et un préampli avec des décodeurs N/A de compétition! Enfin, sur le plan impression générale, la construction est légère, on voit que ce n'est pas du haut de gamme, et ça fait bizarre dans mon installation. Mais je ne regrette pas l'achat, car il est performant pour les DVD et agréable à utiliser. En fait, j'ai l'impression que cette "solution d'attente" va rester dans mon salon plus longtemps que prévu...
Laserdisc PIONEER CLD700

(1993?)

Ce n'est pas un lecteur au top, il est vieux, obsolète et ne lit pas mes LD NTSC. Mais il me permet de transférer les quelques LD PAL qui me restent sur DVD via l'enregistreur DVD.
Satellite
CANAL SAT PILOTIME

(1998)

Le meilleur bouquet satellite à mes yeux : ce n'est pas le moins cher (voir TPS), mais la qualité est au rendez-vous. Quant au Pilotime, récepteur sat avec enregisteur à disque dur, c'est une vraie révolution. Je ne suis plus dépendant des horaires, je peux parcourir la grille des programmes et enregistrer tout ce qui m'intéresse pour le regarder plus tard. Et si on me téléphone pendant une émission, je peux la mettre en pause et la reprendre après ma conversation. Inutile de dire qu'il est vite impossible de s'en passer...
Enregistreur de DVD

Pioneer DVDR 520H (2004)

Il était clair pour moi qu'il me fallait un enregistreur DVD, de préférence avec disque dur. Oui, mais les modèles étaient soient trop chers, soit médiocres. Et finalement quand est sorti le 520H, j'ai su que ma quête était terminée. Cet enregistreur à disque dur de 80Go est d'une qualité bluffante en vidéo et d'une grande simplicité d'utilisation. Pour l'audio c'est moyen, et c'est dommage car, probablement pour limiter le piratage, il n'y a pas d'entrée audio numérique, mais aucun de ses concurrents n'est vraiment satisfaisant côté audio, et puis il s'agit d'enregistrer le satellite et des K7 vidéo, pas des DVD. Autre limitation: pas de sortie YUV progressive par exemple, mais j'aime autant avoir un lecteur dédié de haute qualité pour la lecture des DVD.
Magnétoscope VHS
TOSHIBA 753F

(2003)

Hi-fi stéréo PAL/SECAM/NTSC. Il n'est pas du même niveau que ses prédécesseurs, mais j'ai voulu limiter l'investissement compte tenu de mon basculement sur l'enregistreur DVD. Un magnétoscope de bonne qualité, pas cher, c'était le contrat et il est rempli. Sans plus. Je regrette quand même un peu la connectique RCA abondante du Thomson 6880...

Amplification/DSP

Préampli - Tuner
SHERWOOD P965

(2004)

Mon Onkyo 777 THX avait quelques problèmes techniques. De plus, sa qualité hifi ne me satisfaisait pas complètement. En fait, je juge qu'il était inférieur à l'Onkyo 828, l'ampli Pro-Logic qui l'avait précédé. Le Denon 3805 m'intéressait, mais il ne m'avait pas convaincu en hifi. L'Onkyo 989 était meilleur, et ce monstre se retrouvait en fin de vie, donc en solde. Il y avait le rêve, le Rotel 1098, mais trop cher. Et puis Sherwood a sorti le P965. Et là, c'était à peu près le budget maximum que je pouvais mettre, et les spécifications étaient parfaites pour moi. Que dire sur le P965 qui n'a pas encore été dit? Ce préampli est une affaire pour le prix. Avec lui, j'ai redécouvert mon installation. Jamais je n'aurais cru gagner autant juste en changeant un maillon. En cinéma 5.1, j'ai eu l'impression de redécouvrir mes enceintes arrière, c'est pour dire! Et en hifi, je retrouve le niveau de mon installation "audiophile" dédiée d'il y a dix ans, et même largement mieux je pense. Bref, il dispute au Rotel 985 le titre de meilleur achat hifi/vidéo de ma vie! Pour plus de détails, car je pourrais vous en parler pendant des pages de cette merveille, vous pouvez également lire le témoignage sur le P965 que j'ai écrit pour Hifissimo.
Ampli 5 canaux
ROTEL RB985 THX

(1997)

5x100W RMS (des Watts ROTEL, ça compte double!), alim de 1500W. C'est un monstre qui sait aussi bien rugir la bande son THX de Star Wars que de restituer l'émotion d'un concerto pour hautbois. Les amplis home-theater audiophile, c'est rare... Cet ampli est tout simplement fantastique et de loin mon appareil préféré. Je considère qu'il s'agit du meilleur achat que j'ai fait en hifi/vidéo... avec le Sherwood P965.

Enceintes

Principales
2 x TRIANGLE ELYPSE

(1991)

Elles sont belles. Très belles. Et dynamiques. Haut de gamme TRIANGLE de l'époque, c'était une expérience de TRIANGLE. Elles comportent 2 voies devant, 2 voies derrière. Le but était de reproduire l'effet d'un panneau électrostatique. Des explications ici. Je ne sais pas si c'est réussi sur ce point, mais en tout cas je les aime bien. Le médium et l'aigü sont vraiment aériens et vivants. En revanche, l'extrème-grave est peu présent.
Centrale TRIANGLE SAT 2

(1998)

Très bonne enceinte centrale, homogène avec les modèles TZX de la gamme. Ben oui, j'aime beaucoup Triangle et je reste fidèle...
Surround
2 x TRIANGLE COMETE TZX

(1998)

En fait, au départ, j'envisageais ces excellentes "petites" enceintes comme enceintes principales d'une petit chaîne audiophile (genre NAD ou ROTEL) destinée à une autre pièce. Et quand j'ai dû choisir des surrounds pour remplacer mes JAMO200 (dont les performances, très bonne en DPL, étaient insuffisantes en DD), je n'ai pas hésité une seconde!
Caisson de basses
MAGNAT OMEGA 380

(1999)

J'ai couru pendant des mois après un REL Q100 pour finalement craquer sur cet énorme machin. Il est encombrant et d'une esthétique discutable (c'est allemand...) mais la qualité de fabrication est bonne (c'est allemand...) et quelle pêche! Un très bon rapport qualité-prix, à découvrir en home-cinéma. Quant à la musique... j'ai redécouvert Bach avec des graves jamais entendus jusqu'ici dans mon salon! il descend jusqu'à 20Hz, ce qui est rare, surtout à ce prix.

Diffuseurs vidéo

Téléviseur Panasonic TXW32-D3F

(1998)

Si vous cherchez un 16/9ème 82cm 100Hz avec une image superbe et pas cher, celui-ci est excellent, ainsi que ses descendants. Une très bonne surprise, car je n'aurais jamais pensé acheter une TV PANASONIC (j'étais plutôt parti sur Philips, que j'aime beaucoup). J'ai pensé pendant un moment la remplacer par un plasma, mais le rapport qualité/prix de ces écrans plats reste encore très inférieurs aux écrans cathodiques, d'ailleurs je ne comprends pas pourquoi les magasins les mettent autant en valeur, car un écran CRT donne une meilleure image qu'un plasma (et je ne parle même pas d'un LCD) pour un prix deux ou trois fois moindre à diagonale égale. En revanche, il est vrai qu'on trouve des plasmas plus grands que des CRT, mais là pour le prix j'aurais tendance à opter pour un rétroprojecteur. De toute façon, ayant fait le choix du projecteur sur grand écran, la question ne se pose pas: je n'ai pas d'intérêt à dépasser 82cm de diagonale pour ma TV, dont je vais rester en CRT pour un bon moment encore!
Vidéoprojecteur
Sanyo PLVZ3 (2005) Bon, je voulais agrandir mon image. 82cm, ça devenait vraiment trop étriqué. Plasma de 107cm? Rétroprojecteur de 130cm? ou écran de projection de 2m? Après de longues réflexions, j'ai opté pour le projecteur, qui est en plus la solution la moins onéreuse du lot, mais aussi la moins pratique à mettre en oeuvre et à utiliser. J'ai eu du mal ensuite à choisir: DLP, tritubes ou LCD? J'étais sensibles aux arcs-en-ciel des DLP, et les tritubes étaient trop gros pour mon salon et trop compliqués à régler. Donc LCD. Il y avait peu de modèles HD (haute définition) qui me convenaient, mais j'ai hésité des mois entre Sony HS50, Hitachi PJTX100 et Sanyo Z3. C'est finalement ce dernier que j'ai choisi, ayant estimé que c'était celui qui répondait le mieux à mon besoin avec un prix très raisonnable. Et je ne me suis pas trompé: dès les premiers films, ce fut extraordinaire. Difficile de décrire le plaisir qu'il peut y avoir à avoir un écran de projection. Enfin, le vrai cinéma chez moi! Et quand on éteint le projo pour revenir à la télé, cette dernière paraît tellement petite que c'en est frustrant. Vous envisagez l'achat d'un plasma? Tssst, tssst, regardez du côté des vidéoprojecteurs, et vous verrez que pour deux fois moins cher vous aurez une image quatre fois plus grande!
Écran de projection DIY (2005) DIY = "do it yourself", "faites-le vous-même"! Quand on a un vidéoprojecteur, il faut un écran de qualité. Il y en a des manuels, des électriques et des fixes, de différentes marques, prix et qualités. J'ai cherché l'écran idéal et je l'ai trouvé: un écran fixe Lumène à... 600 Euros! Argh... Finalement, ayant remarqué qu'on pouvait acheter de la toile de projection au mètre, j'ai opté pour une fabrication "maison": un cadre de bois sur lequel est tendue une toile Procolor. En prime, comme j'avais besoin de mettre des panneaux acoustiques sur mon mur avant, trop réverbérant, j'en ai profité pour mettre de l'absorbant phonique derrière l'écran. J'ai obtenu un écran de gain 1.0 de 200x113 qui fait office également de panneau acoustique pour moins de 200 Euros. Conseil: si vous achetez un projo, pensez au DIY,vous aurez un écran fixe pour le prix d'un écran manuel. Quant à ceux qui se contentent de projeter sur un mur, je leur dirai que j'ai testé et que la différente est flagrante, et qu'hésiter à investir 150 ou 200 Euros dans un écran de projection quand on vient de mettre dix fois plus dans un projecteur est ridicule, car on bride largement les performances du projecteur. Construction de l'écran DIY

 


cantotp@wanadoo.fr